Business Room

Points de vue, vécus et expertises Télécoms et Cloud.

Conseils business

SoLoMo (3/3) : Bien exploiter la géolocalisation et les magasins physiques

La géolocalisation semble bien acceptée, pour peu qu'elle apporte des avantages concrets aux mobinautes. De nouvelles synergies peuvent s'établir entre la géolocalisation, le web et les magasins physiques. Les parcours utilisateurs sont à réinventer.

1. Les mobinautes acceptent d'être géolocalisés

Tout d'abord, les utilisateurs sont-ils d'accord pour se laisser géolocaliser lorsqu'une application le demande ? La réponse est «oui» pour près des 2/3 des utilisateurs de l'Internet mobile (Observatoire de l'Internet mobile 2011,SFR Régie / GroupM). Ensuite, les services de géolocalisation qui intéressent le plus ces mobinautes sont, par ordre de préférence :
- les bons plans à proximité pour 53%
- les opérations dans les magasins proches pour 44%
- les informations de quartier pour 44%
- la recherche de contact à proximité (réseaux sociaux) pour 30%.

Les outils permettant la géolocalisation se multiplient, offrant autant de possibilités (Foursquare, Facebook Places, Highligh...).

2. Les femmes préfèrent ce qui est «local»

44% des françaises (et 51% des femmes au foyer) aimeraient que les sites de e-commerce soient équipés d'un service de géolocalisation pour trouver les meilleures offres près de chez elles : c'est l'une des conclusions que révèle l'Observatoire eBay-TerraFemina 2012.

Actives ou au foyer, 97% des Françaises achètent sur Internet, et 52% le font au moins une fois par mois : elles consacreraient 5 heures par semaine aux achats e-commerce (4 heures pour les femmes au foyer). A noter également que 15% des femmes ont déjà acheté via un téléphone mobile et 9% via une tablette.

3. Les tablettes tactiles : utiles aux acheteurs et aux vendeurs

Les tablettes tactiles peuvent contribuer à développer les ventes en magasin. Elles peuvent être mises à disposition et rendre des services habituellement rendus par des bornes interactives - souvent plus coûteuses et moins souples d'usage. Par leur intermédiaire, un client obtiendra des informations complémentaires sur le produit qui l'intéresse. Il pourra également découvrir et acheter un produit disponible à la vente mais pourtant absent du stock.

Pour le vendeur, la tablette tactile est une solution pour répondre aux questions techniques ou commerciales d'un client. Et cela de façon naturelle, rapide et conviviale, dans n'importe quel rayon du magasin. La tablette permet aussi de faire du co-browsing en associant vendeur et client, et peut se révéler déterminante pour vendre des produits complexes ou coûteux. Une liaison wifi gratuite pour la clientèle peut être mise à disposition.

4. Créez votre stratégie web to store

Comment faire venir en boutique des clients qui se situent à proximité ? De nombreuses solutions existent : parmi les plus simples, on peut noter la publication des promos, par exemple, sur Twitter ou Facebook. Il est également possible d'offrir un service de «click and collect», c'est-à-dire de vente sur Internet avec livraison en magasin.

A noter également, l'existence sur le marché d'outils de type Store Locator qui permettent de faire remonter les coordonnées physiques de vos magasins lors d'un search. Des infos complémentaires, telles que la disponibilité du produit en magasin, peuvent être également présentées sur le mobile du client.

5. Donnez la priorité à votre communication multicanal

Certes, le côté hype du m-commerce peut être attractif, tant pour l'entreprise innovante que pour un certain segment de clientèle. Mais si vous privilégiez l'impact, mieux vaut d'abord concentrer vos efforts sur la mise en place d'une communication multicanale efficace et cohérente, comme le recommande l'institut Forrester (European online retail : five trends to watch in 2012).

6. De nouvelles possibilités avec le NFC

Le mobile scanning va connaître une nouvelle dimension avec l'arrivée progressive des lecteurs NFC (Near Field Communication ou communication en champ proche) sur les téléphones mobiles - l'année 2012 étant celle du déploiement à grande échelle de cette technologie.

Grâce à elle, l'utilisateur approche son téléphone à quelques centimètres d'un dispositif NFC, qu'il s'agisse d'un terminal ou d'une simple pastille collée sur une surface quelconque dans le magasin. Nice et Strasbourg bénéficient d'ores et déjà de ces solutions (Cityzi), y compris pour effectuer certains paiements.

Découvrez les autres articles de ce dossier, et n'hésitez pas à enrichir le sujet en apportant vos commentaires !

http://room.sfrbusinessteam.fr/article/dossier-solomo

http://room.sfrbusinessteam.fr/article/solomo-F-opportunites-facebook-f-commerce

http://room.sfrbusinessteam.fr/article/solomo-F-atouts-m-commerce