Business Room

Points de vue, vécus et expertises Télécoms et Cloud.

Point de vue de Yann Serra, journaliste à 01 Informatique

Le glossaire du cloud

Quelle est la différence entre un cloud public, privé ou hybride ? Que signifient Iaas, Saas, Paas ou encore Staas ? Yann Serra décrypte le cloud.

Cloud

Un cloud, ou cloud computing, est un service en ligne par le biais duquel on exécute des machines virtuelles (Iaas, pour Infrastructure as a Service) ou des applications (Saas, pour Software as a Service). Un cloud peut également ne servir qu'à stocker des données (Staas, pour Storage as a Service).
L'intérêt : il n'est plus nécessaire de posséder, ni de maintenir en opération des serveurs, des applications ou des unités de stockage. Ces ressources sont disponibles sur internet ou sur un réseau privé et l'on ne paie que lorsque l'on s'en sert.
La difficulté : le déménagement des données copiées ou crées dans un cloud est une opération lourde qui suppose de les rapatrier en local, éventuellement de les convertir, puis de les remettre en ligne
 

Cloud public

Un cloud est dit public lorsqu'il est accessible à tout le monde depuis un portail sur internet.
L'intérêt : il suffit d'un numéro de carte de crédit pour louer en ligne l'utilisation d'une ou plusieurs machines virtuelles, d'une ou plusieurs applications, ou d'un espace de stockage.
La difficulté : les performances sont aléatoires et l'on ignore où les données de l'utilisateur se trouvent physiquement.
 

Cloud privé

Un cloud est dit privé lorsque son usage est exclusivement réservé à une entreprise. Un cloud privé peut se trouver physiquement chez un hébergeur (ce qui revient à de l'infogérance d'un système d'information virtuel) ou dans le propre centre de données de l'entreprise.
L'intérêt : Les performances et la localisation des données sont connues et garanties contractuellement.
La difficulté : un cloud privé doit être mis en œuvre avant d'être utilisable.
 

Cloud hybride

Un cloud hybride est un cloud privé configuré pour aller chercher des ressources supplémentaires dans un cloud public.
L'intérêt : un cloud hybride permet d'absorber les pics d'activité au-delà des capacités internes. Il sert aussi à enrichir le système d'information de fonctions disponibles publiquement.
L'inconvénient : des problèmes de compatibilité et de calibrage des performances peuvent se poser.
 

Iaas

L'infrastructure as a service (Iaas) est un cloud qui propose l'utilisation en ligne de machines virtuelles. Les offres Iaas se composent d'un catalogue plus ou moins riche de configurations virtuelles pour choisir une puissance de calcul, une capacité mémoire, une capacité de stockage, un système d'exploitation, voire une panoplie de logiciels d'infrastructure.
L'intérêt : on ne paie que pour les serveurs dont on se sert et il devient trivial de les dupliquer ou de les détruire pour les remplacer par des neufs.
La difficulté : il faut créer des configurations de serveurs et l'on ne maîtrise pas toujours la multiplication des licences pour les logiciels qu'ils embarquent.
 

Staas

Le storage as a service est un cloud qui propose de l'espace de stockage en ligne.
L'intérêt : le Staas s'impose comme une solution d'archivage à la place des sauvegardes sur bandes ou sur disques et simplifie le partage de documents entre plusieurs utilisateurs en leur épargnant la contrainte de se trouver sur le même réseau.
La difficulté : il n'est pas possible de déménager des données directement entre deux offres de Staas, il faut les rapatrier en local et les remettre en ligne.
 

Saas

Le software as a service (Saas) est un logiciel qui s'utilise en ligne, typiquement au travers d'un portail web. Il est facturé comme un abonnement forfaitaire et non pas comme un achat.
L'intérêt : le logiciel se configure et se met à jour tout seul. Il épargne de surcroît l'achat et la configuration de serveurs pour l'exécuter.
La difficulté : le Saas suppose une gestion des droits d'accès dont la complexité augmente avec le nombre d'utilisateurs.
 

Paas

La platform as a service (Paas) est un moteur d'exécution en ligne sur lequel un éditeur peut s'appuyer pour reprogrammer son offre de logiciels traditionnels en une offre Saas.
L'intérêt : l'éditeur d'une offre Saas n'a pas à configurer et à maintenir en amont une infrastructure Iaas pour que ses logiciels s'exécutent en ligne.
La difficulté : quasiment chaque fournisseur d'une offre Paas impose une technologie propriétaire, ce qui rend le développement sur Paas plus complexe que la simple migration des logiciels traditionnels vers une infrastructure Iaas pour en faire des logiciels Saas.

Auteur : Yann Serra

Mots clés : cloud computing -